Comment choisir un objectif ?

collection complete objectif Canon sur fond noir

L’objectif est un élément important, sans lui vous ne tirerez jamais les performances de votre boitier au maximum, c’est comme une voiture de sport avec des pneus 2 chevaux…

Dans cet article vous trouverez des éléments très importants à savoir pour avoir, au final, une gamme optique équilibrée entre besoin et gourmandise.

Attention l’article est très très long ! Bonne lecture 😉

Objectif photo : The very beginning

Quand j’ai démarré la photo j’étais comme vous, j’aurais aimé que quelqu’un me dise comment faire pour choisir mes objectifs pour progresser ou pour tester de nouvelles idées créatives.

Choisir un boitier est une chose, choisir un objectif en est une autre.

Les boitiers peuvent s’acheter nus sans objectif, logiquement l’achat des objectifs vient juste après.

Même si bien souvent les boitiers et objectifs viennent en « kit », l’objectif a une part essentielle dans le rendu des photos et sur la qualité de vos images.

Vous vous posez sans doute milles questions et c’est bien normal!
Zoom ou focale fixe? Macro ou pas? Quelle focale prendre? Quelle est la meilleure marque?

Quelles sont les différentes caractéristiques à retenir? Et surtout comment s’y retrouver dans cette jungle de dénomination?

Je vais répondre à toutes ces questions avec beaucoup de précision.

Que vous ayez besoin de choisir un objectif pour un reflex Canon? Ou choisir un objectif pour un reflex Nikon? Ou encore de choisir un objectif pour hybride Sony ce guide est fait pour vous!

Mais c’est aussi valable pour tous les compacts experts ou boitiers à objectif interchangeable de toutes marques.

Si vous attendez la réponse pour choisir l’objectif ultime pour vos besoins vous risquez d’être déçu.

Cet article est une trame de décision et de choix selon vos besoins en photographie.

Définissez vos besoins

C’est à mon sens la première étape essentielle de votre voyage au pays des « f/4-5,6 dx vc usd di série K 2000 » de définir vos propres besoins en photo et l’intérêt d’avoir un autre objectif, pour prendre quoi en photo?

Il est vrai que les objectifs de kit ne sont pas fameux, mais ils font le job. Attention les objectifs sont un investissement, si c’est pour qu‘il reste dans un placard et que vous preniez 3 photos avec, il n’y pas vraiment d’intérêt à investir une telle somme d’argent, je vous aurai prévenu.

Le choix de l’objectif n’est pas à négliger, monter un super objectif haut de gamme sur un boitier « bas de gamme » n’est pas forcement une bonne idée et l’inverse est aussi vrai. Un boitier haut de gamme comme un Nikon D5 ou Canon 5D IV avec un 18- 55 f3,5 – 5,6 du kit de base ne vous permettra pas de sortir toute la quintessence de votre matériel.

Je pense aussi que des fois prendre des cours en photo est un bien meilleur investissement mais passons.

Commençons par parler des deux grandes familles d’objectif qui existe sur le marché des appareils photos numériques.

Les zooms

C’est le plus courant dans la besace du photographe. Le zoom permet de réunir plusieurs plages focales dans un seul et même objet.

La bague de focale, contrairement à celle de mise au point, déplace un groupe de lentille à l’intérieur du fut (souvent en aluminum) ce qui modifie l’angle de prise de vue.

comparatif focale objectif photo

Le gros avantage des zooms c’est d’avoir plusieurs focales réunies dans le même objet, mais les inconvénients sont nombreux et certains carrément rédhibitoires :

– un poids excessif
– une faible ouverture du diaphragme
– un encombrement relativement important – des prix plus élevés que les focales fixes.

Les zooms permettent de faire beaucoup de choses comme du portrait ou du paysage.

On parle de polyvalence, je n’aime pas beaucoup ce mot mais quand vous avez un 18 – 300 comme objectif, difficile de couvrir plus de focale…

Le gros avantage des zooms est de ne pas avoir à changer d’objectif à chaque nouvelle scène à photographier.

Par exemple les 24-70 f/2,8 sont très communs pour les vacances par exemple, ou les photos du quotidien, les reportages etc…

Les objectifs du « range » 70/200 f/2,8 sont très utiles pour des photos de sport ou pour les photos de concert.

Un 18-55 mm de kit est bien pour faire un peu de portait ou de paysages mais sans plus.

Leur manque d’ouverture vous limitera rapidement, le flash sera nécessaire pour les photos d’intérieur.

Les zooms de référence chez Nikon : le 14-24 f/2,8 , le 24-70 mm f/2,8 ou le 70-200mm f/2,8 pour la polyvalence et pour les voyages le sigma 18 – 35 f/1,8 ou pour l’animalier le Nikon 200-500mm.

Les zooms de référence chez Canon : en grand angle le 14mm, pour la macro le 100 macro, pour la polyvalence le Canon 24- 105, pour le paysage le 17-40 f/4.

Désolé je ne connais pas vraiment les autres marques…

Les focales fixes

Pour résumer en deux mots les focales fixes, ce serait une grande ouverture et la compacité. Pour le coup vous n’avez qu’une seule focale à disposition (pas de zoom). Cependant vous avez des jambes pour bouger et trouver le bon cadrage.

Cet inconvénient passé, les avantages de la focale fixe sont très nombreux comme la très grande ouverture, le poids plume, le prix souvent moins cher que les zooms sauf pour les optiques très haut de gamme comme les objectifs Canon f/1,2 et les Zeiss.

Je ne parle pas des objectifs Leica, mythiques pour beaucoup de photographes passionnés.

Et évidement excessivement chers mais au combien qualitatifs…

La simplicité de conception et les formules optiques éprouvées depuis longtemps font des focales fixes de vraies bonnes optiques de qualité logiquement supérieures à leur compère zoom.

Elles ont pour le coup de faible coût de fabrication depuis des décennies de présence dans les catalogues de constructeurs et c’est pourquoi vous les trouverez pas chères chez votre revendeur photo favori!

Je pense notamment au 50mm 1,8G chez Nikon qui est à mon sens un must have

Aps-c ou plein format

TOUS je dis bien tous les constructeurs de reflex ou d’hybrides ont une gamme aps-c ET une gamme « pro » plein format ou full frame (c’est la même chose).

aps-c est une gamme plutôt grand public alors que les pleins formats sont plus « pro ».

Les aps-c ont aussi moins d’options et de fonctionnalités que leurs grands frères plein format, ils sont bien meilleurs marché aussi ce qui explique un positionnement tarifaire plus doux.

La gamme optique est pour le coup aussi plus accessible mais moins qualitative que la gamme « pro ».

Vous allez devoir vous poser cette question : est-ce vraiment une passion? ou juste un loisir?

Si vous répondez favorablement à la première question c’est que vous allez probablement revendre votre matériel d’ici un an pour passer à la vitesse supérieure.

C’est bien normal nos finances ne sont pas extensibles et il est inutile d’investir directement dans du matériel haut de gamme directement. On commence donc simplement pour votre budget car il n’y a pas que la photo dans la vie!

La problématique est la suivante si vous investissez beaucoup d’argent dans la gamme Aps-c avec des objectifs qui couvrent un large choix de focale et que d’ici un an ou deux vous décidez de tout revendre pour passer au plein format vous risquez de perdre de l’argent…

Réfléchissez bien à vos investissements!

La taille du capteur

Il y a autre chose à savoir, la différence entre aps-c et plein format c’est le coefficient multiplicateur.

En Aps-c la taille du capteur est de 16*36 alors que en plein format ( dit aussi « full frame ») la taille du capteur est de 24*36 soit 50% plus grand qu’un capteur aps-c.

On multiplie alors la focle x1,5 pour Nikon lorsqu’on passe du aps-c au plein format c’est à dire qu’un objectif 50mm en 24*36 devient un 75mm en aps-c.

a noté que les objectifs sont TOUJOURS donné en taille standard soit le 24*36. Chez Canon ce coefficient est de 1,6 , du passage de aps-c au plein format.

Mais quel différence notable entre ces deux tailles de capteur? Pourquoi les constructeurs n’ont pas garder « l’historique » 24*36?

Je ne vais pas m’étendre ici là-dessus mais en un mot ce sont les joies du marketing….

schéme taille des différents capteurs du marché aps-c plein format et moyen format comparatif des tailles de capteurs

Les montures

Point important à préciser, chaque fabriquant d’appareil photo numérique possède la sienne.

C’est à dire que les objectifs d’une marque A ne vont pas sur une marque B.
Par exemple les objectifs Canon ne vont pas sur un boitier Nikon ou Pentax que ce soit bien clair.

Par contre Chez Nikon les objectifs de la gamme plein format (FX) se montent sur les Aps-c…

Chez Canon les objectifs de la gamme plein format ne vont pas sur les Aps-c (DX) ni l’inverse. Chaque constructeur mène donc sa propre danse sur leurs gammes d’optiques.

Cependant certains constructeurs comme Sigma, Tamron ou Zeiss fabriquent des objectifs avec une monture de marque différente adaptable.

On pourrait dire que ce sont des fabricants d’optique générique même si certaines, je pense au objectif Zeiss, sont supérieures en terme de performance pure (Cf test Dxomark…) que certaines optiques Canon ou Nikon.

Comparatif des performance des objectif Carl Zeiss sur Dxomark

le constat est sans appel, les Zeiss tiennent le haut du panier (c’est vérifiable sur nombre de boitiers…), ah oui j’ai pas parlé de budget…

Si vous achetez en occasion ou neuf faites bien attention que la monture soit faite pour votre boitier.

Si vous manquez d’informations, allez faire un tour sur le site des constructeurs, ils mettent à disposition des informations très utiles sur leur site, n’hésitez pas à fouiller.

L’ouverture

Le diaphragme est un système mécanique situé dans l’objectif qui empêche plus ou moins la lumière de passer.

Ce sont plusieurs lamelles qui s’ouvrent ou se ferment plus ou moins fortement.

Ce système permet aussi de définir la quantité de lumière que l’on souhaite faire passer jusqu’au capteur, on parle alors d’ouverture.

L’ouverture d’un objectif est mesurée avec les « f ». Plus les f sont petits plus il y a de lumière qui rentre dans l’objectif. Et plus les « f » sont grands comme f/16 ou f/22 plus on dit qu’on ferme.

Pour le choix d’un objectif, l’ouverture est déterminante car c’est elle qui détermine si l’objectif est lumineux ou pas.

Par exemple sur mes reportages j’utilise des focales ouvrant à f/1,8 ce qui est très lumineux donc appréciable quand il y a peu de lumière.

Le constat est sans appel, les Zeiss tiennent le haut du panier (c’est

En comparaison les objectifs de kit comme un 18-55 mm a une ouverture de f/3,5-5,6 cela signifie qu’à 18mm l’ouverture maximale est de f/3,5 et quand on est à 55mm elle est de f/5,6.

Le fait d’avoir une très grande ouverture offre aussi un autre avantage intéressant c’est la profondeur de champ.

Plus on ouvre plus la profondeur de champ ou zone de netteté est courte, donc on détache parfaitement le sujet du fond, on parle de Bokeh pour le rendu ou « flou d’arrière plan ».

C’est encore plus vrai lorsqu’on utilise des boitiers plein format qui ont une profondeur de champ plus courte que les boitiers aps-c. Je l’expliquerai dans un prochain article!

détail du systéme d'ouverture d'un objectif photo

Quelle focale choisir ?

collection complete objectif Canon sur fond noir

Dans le choix d’un objectif vous devrez aussi choisir l’angle de prise de vue c’est à dire la focale qui correspond à vos besoins, par exemple pour faire du portrait un 85mm est idéal.

Le 24mm est préférable pour le paysage, les focales au-delà de 300mm sont faites pour le sport et l’animalier.

Mais ils ne faut pas s’arrêter à ça, certains font du portrait avec un 300mm et d’autres font du paysage avec un 135mm… Tout est une question de créativité!

Quand au 50mm on dit qu’il a le même angle de vue que l’oeil humain c’est à dire qu’il se rapproche le plus de la vision d’un seul oeil. C’est à mon sens un must have c’est aussi, au passage, ma focale favorite; je l’utilise partout tout le temps même en paysage c’est dire!

Pour résumer vous avez 3 grandes familles d’objectifs :

– Les focales standard:

On prend souvent le 50mm comme focale standard car comme je le disais plus haut il correspond à la vision de l’oeil humain.

C’est une focale passe-partout, on peut aussi bien faire du portrait que du paysage ou du reportage ou encore de la photo de rue.

Il faut savoir que la diagonale d’un carré de 24*36, soit la taille standard d’un capteur « plein format » est de 43mm; le 50mm est donc très proche.

Il faut savoir aussi que beaucoup d’appareils photos de la période après-guerre étaient livrés avec cette focale comme seule et unique objectif. Il a aussi la particularité de ne pas ou peu déformer vos sujets, donc son rendu est très apprécié aussi pour cela.

– Les grands angles:

Ce sont tous les objectifs en dessous de 28/24mm, avec un angle de champ plus large que l’oeil humain.

L’objectif grand angle est idéal pour les photos de paysages ou pour les photos où l’on manque de recul, en intérieur par exemple.

Attention toutefois, la composition devient aussi plus délicate car pour ne pas avoir une photo « vide » il faut travailler un premier plan fort.

Leur profondeur de champ est aussi moins marquée que les objectifs qui ont de plus longue focale.

Ils ont aussi la réputation de déformer les lignes comme le Samyang 14mm avec sa célèbre déformation en moustache; seuls les coréens sont capables d’un telle prouesse technique…

Déformation en moustache du samyang 14 mm

Deformation moustache Samyang 14mm

– Les téléobjectifs :
Ils permettent de prendre des photos de loin tout en gardant des proportions relativement grandes

dans le viseur.

Le nom complet est « objectif de longue focale ». Ils sont aussi parfaits pour prendre des photos sans déranger le sujet surtout en animalier ou en photo de sport lorsque le sujet est loin.

Ils ont aussi la particularité de compresser l’image c’est à dire d’avoir un Bokeh ou flou d’arrière plan plus marqué que les objectifs standards. En d’autres termes il n’y a plus de différence entre les différents plans. Ils permettent de bien isoler le sujet de son environnement.

On pourrait rajouter aussi à cette liste les supers grands angles comme les fish eyes et les supers téléobjectifs inaccessibles financièrement pour le commun des mortels avec une focale supérieure à 300mm.

Je vous laisse taper dans google Nikon 800mm f/5,6 par exemple… ça pique!

La distance de mise au point

C’est la distance minimale nécessaire pour faire la mise au point.
En dessous de cette distance l’appareil et l’autofocus ne vous donnera pas d’image nette.

Si comme sur la photo d’exemple elle est de 0,25m, si vous êtes à 10 cm de votre sujet l’appareil ne pourra pas faire la mise au point!

Voila pour faire simple!

Distance minimal de mise au point objectif

Les objectifs à usage spécifique

Les objectifs macros

Un objectif macro est un objectif conçu pour réduire la distance de mise au point pour obtenir un rapport de 1:1 c’est à dire que le sujet fasse la taille exacte sur la photo.

Un centimètre en vrai fait un centimètre sur la photo.

C’est un objectif conçu pour faire de la photo d’insectes, de fleurs ou encore culinaire pour avoir des petits détails précis.

On parle aussi de proxi photo. Leur focale tourne en général autour de 100mm, c’est une distance appréciable pour ne pas effrayer les insectes.

Les objectifs à décentrement

Cette gamme d’optique appelée aussi objectif tilt shift permet de modifier les perspectives d’un bâtiment ou de redresser des lignes quand la prise de vue est en contre plongée.

Pour la partie bascule de ce type d’objectif, elle permet de rajouter du flou en modifiant les plans de netteté.
Les limites créatives de ce type d’objectif sont pratiquement sans fin.

Attention au budget quand même….

Objectif à décentrement
Comparaison objectif normal et tilt shift

Les objectifs pancakes

La compacité à l’extrême! Leur nom provient du fait qu’ils sont épais comme… un pancake!

Ils sont conçus pour tous ceux qui aiment voyager très léger avec un encombrement minimal.

Il n’y a pas de zoom chez les pancakes mais uniquement des focales fixes.

Avec souvent des ouvertures moindres que les focales fixes standards.

Mais elle permettent de ne pas trop perdre en qualité, les pancakes sont très prisés des photographes de rue ou de voyage.

Les objectifs inclassables

On pourrait citer les objectifs comme les Lens baby qui se rapprochent de ce que fait un objectif tilt shift mais à des prix vraiment plus raisonnables.

Les Lomography petzval 58 ou daguerréotype achromat sont un peu les extraterrestres des optiques.

Lomography a repris le concept d’une vieille formule optique grâce à un projet de crownfouding (qui a dit un truc de hipster?) mais pour ceux qui aiment être créatifs ce sont des optiques très intéressantes.

Quid des objectifs vendus en kit ?

Pour vous simplifiez la vie les constructeurs fournissent des objectifs vendus avec le boitier, on appelle ça le « kit ».

C’est à dire qu’ils sont vendus prêt à l’emploi pour le grand public mais souffrent souvent d’aération chromatique ou de distorsion.

Leurs ouvertures souvent très faibles, par exemple f/3,5 – 5,6 sont vraiment trop justes pour des endroits sombres.

Comme je le disais plus haut ils font le job même si en investissant quelques euros supplémentaires, les performances s’améliorent nettement, le piqué et l’ouverture s’en trouvent de bien meilleure facture mais le prix va avec.

Si vous débutez, prenez l’objectif de kit vous verrez dans un second temps si votre passion de la photo prend le dessus il sera temps d’investir.

La stabilisation

Inexistante sur les focales fixes du fait de la très grande ouverture, les constructeurs n’ont pas jugé nécessaire de la mettre, sans doute pour gagner encore en légèreté et probablement aussi pour maitriser les coûts de fabrication et du coup proposer des tarifs très compétitifs.

Pourtant la stabilisation est très utile pour récupérer un peu de vitesse quand la lumière vient à manquer.

La stabilisation permet de récupérer deux diaph’ c’est 4x plus de lumière voire plus chez certains constructeurs.

Elle permet aussi sur les longues focales de limiter le flou de bougé.

Attention cependant chez certains constructeurs, la « stab » est en option d’où des prix différents entre deux modèles, méfiance!

C’est un coup très classique, vous avez deux objectifs similaires sous les yeux avec les mêmes caractéristiques techniques et l’un est moins cher que l’autre.

Choose wisely comme disent les anglais.

Chez Canon vous avez par exemple deux versions du 70-200mm, une version stabilisée et une non stabilisée, pareil pour les versions F/4.

C’est toujours un plus d’avoir la stabilisation même si le budget est un peu serré, il faut juste penser à la désactiver quand vous faites des clichés sur trépied pour le coup.

loupe sur le mode stabilisation objectif photo Nikon

Les vieux cailloux

Certains d’entre vous ont du voir sur les sites de petites annonces de vieux objectifs pas chers en occasion.

Il y a parfois des coups à faire mais la plupart du temps ce sont des objectifs restant de l’époque de l’argentique et bien souvent il n’ont pas les caractéristiques nécessaires pour l’exigence des capteurs numériques de nos jours.

Je pense notamment au capteur surpixélisé à l’instar des Nikon D8XX et autre Sony A7, les vieux cailloux ne sont pas au niveau…

Gare aussi à l’autofocus souvent inexistant, la mise au point se fait donc en tournant la bague à l’ancienne.

Cependant les objectifs comme la série D de Nikon tiennent encore la route pour des prix tout à fait respectables.

Comme le Nikon 50mm 1,4 D qui fonctionne avec un système de baïonnette (en gros l’autofocus se fait dans le boitier…).

Certaines optiques anciennes ne sont même carrément pas compatibles avec les boitiers modernes, un tour sur les forums photo n’est pas du luxe…

Conclusion

Difficile d’être exhaustif tellement le choix est pléthorique!
Mais les principaux éléments de choix sont tous présents dans ce guide.

Je n’ai volontairement pas mis les abréviations des constructeurs sinon mon guide se transformerait en bible des objectifs. Mais un jour pourquoi pas sur un autre billet!

Si vous devez bien retenir une chose c’est qu’il vaut mieux investir dans les objectifs que dans les boitiers si vous avez la chance (le porte feuille surtout ndlr) d’avoir un boitier plein format.

Vos objectifs vous suivront logiquement très longtemps si vous avez fait des investissements judicieux.

Si vous êtes en Aps-c, pas de panique si votre pratique évolue vous allez vouloir passer un jour sur le plein format. Il faudra alors très probablement changer toute votre gamme optique… Bonjour la douloureuse.

Pensez donc à maitriser votre budget car vous aurez forcement à revendre moins cher que le prix du neuf…

Voilà j’espère que ce billet vous a plu!
Gregoire

2 réponses
  1. Alex
    Alex says:

    Salut Grégoire,

    attention parce que tu mélanges souvent objectifs APS-C et FF, les Nikon D5 et Canon 5D IV sont rarement vendus avec un 18-55, le 18-35 f/1.8 n’est pas un zoom de référence chez Nikon et est APS-C contrairement aux 14-24/24-70/70-200, tu as mis 2 focales fixes dans les zooms de référence chez Canon, tous les constructeurs de reflex (depuis peu, Pentax vient de rejoindre ses camarades) ont de l’APS-C et du FF mais en hybrides ce n’est pas le cas du tout (pas de FF chez Fuji, Olympus ou Panasonic, en fait les seuls à proposer de l’APS-C et du FF en hybride c’est Sony), un capteur APS-C c’est 16×24 et non 16×36, les objectifs Canon FF vont sur les boitiers APS-C Canon, la stabilisation n’est pas forcément inexistante sur les focales fixes (les derniers Tamron 35/45/85 en ont une, ainsi que la plupart des derniers objectifs macro comme les 105 f/2.8 Nikon et Sigma ou le 90 f/2.8 Tamron et le 100mm f/2.8 IS de Canon, ainsi que les longs téléobjectifs >200mm même si vu leurs prix on est en droit d’exiger une stab pour ces focales lol) mais ils font effectivement souvent l’impasse pour le budget mais aussi la qualité d’image (raison invoquée pour justifier l’absence de stab des derniers 105 f/1.4 et 135 f/1.8 de Nikon et Sigma) et pour les vieux cailloux certains de la gamme AI/AIS de Nikon a encore de beaux restes sur les boitiers récents comme le D810 et, finalement, l’absence de l’autofocus n’est pas plus pénalisante que sur des Carl Zeiss qui n’en disposent pas non plus (c’est surtout le cas en macro, où l’absence d’AF et de stab ne sont pas considérés comme des manques) 😉 .
    Enfin, au milieu du chapitre sur l’ouverture tu as remis un morceau de phrase du paragraphe précédent “Le constat est sans appel, les Zeiss tiennent le haut du panier (c’est”.
    Autrement, merci pour tous tes conseils, Grégoire 🙂 .

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *