Photographie : entre technique et Regard

Photographe vu de face - photographiant

Maitriser la technique est une chose, la vision et le regard une autre, explication!

Photographie

Quand on parle photographie, il y a évidemment au delà du matériel un aspect à maitriser absolument c’est la technique, un peu comme les gammes quand on apprend un instrument.

Mais il y a un autre aspect bien plus important dans la photographie c’est le regard, la vision.

Personnellement je considère que c’est l’élément le plus important des deux. Mais le second est un peu plus délicat à travailler car plus subjectif et personnel, en gros personne ne vous l’apprendra!

Si pour un débutant en photo le jargon que l’on utilise au quotidien dans la photographie est parfois difficile d’accès, il reste difficile à retranscrire sans explication formelle ou formation pour maitriser les rudiments techniques. Mais là on ne parle pas de vision…

Les deux sont intimement liés, la technique est un socle indispensable alors que la vision elle est quelques chose de bien plus subjectif. C’est une façon de voir les choses.

Simplement contempler, se baisser, faire quelques pas en avant ou en arrière, trouver l’angle idéal.

Une fois le gap technique franchi et l’expérience qui va avec, « l’art de faire de belle photo » parle déjà plus, logique me dirait vous.

Je me souviens de la première fois que j’ai tenu un appareil photo reflex dans les mains, c’était un Nikon D80 (non pas D800 mais bien D80) il y a quelques années maintenant. J’étais très surpris car pour moi (à cette époque) faire une photo consistait à appuyer sur un déclencheur. Grossière erreur! C’est très technique en fait mais pas que…

La technique photo pure

Quand je compare cette vision de la photographie et celle que j’ai aujourd’hui je pense que j’aurais bien ri du Grégoire de cette époque.

Je le dis souvent mais il y a un gap technique à franchir en photo, comme maitriser le triangle d’exposition ou apprendre Lightroom, ce sont des sujets parmi tant d’autres à maitriser en photo, c’est presque infini quand on y pense.

Il y a beaucoup de paramètres à contrôler avant d’arriver à faire une bonne photo. Encore faut-il définir ce qu’est une bonne photo!  Mais ce n’est rien comparé à celle de la vision qui est propre à chacun et surtout à chaque photographe.

En parlant technique photo, les choses comme maitriser les basses lumières ou les poses longues sont parmi les sujets les plus pointus en photo.

Ces techniques demandent des compétences mais aussi du matériel spécifique. Mais cela reste de la technique photo ni plus ni moins.

Je pense aussi à l’utilisation des filtres, les différents types de trépieds ou encore les mesures d’exposition à choisir en fonction des scènes et des choses que l’on veut immortaliser.

De la technique toujours de la technique!

Au delà de la technique

Oui je sais ça fait sans doute peur la technique photo, beaucoup de termes techniques, du jargon précis mais j’ai écris un article sur comment sortir du mode auto, pas de panique!

Vous aurez au moins des bases pour vous faire plaisir en photo. Il est vrai que si vous n’êtes pas un initié il est difficile de comprendre ce que je raconte.

Si vous démarrez en photo, la technique est un passage obligé. C’est comme des gammes d’instruments de musique, elles vous suivront à chaque fois que vous aurez votre appareil photo entre les mains.

Ca reste plus facile et beaucoup moins fastidieux que les gammes d’un instrument je vous rassure.

Au delà de la technique photo, prendre des clichés est relativement simple. On appuie sur un déclencheur, on fait quelques réglages et les premières photos arrivent très rapidement.

A ce moment là, forcément, ce ne sont pas les clichés du siècle dans la boite mais plutôt ce qu’on pourrait considérer comme « des photos », certes les siennes avec le plaisir qu’elles procurent, mais sans plus.

Car même si vous commencez à être à l’aise avec ce bagage (la technique) et que les photos plaisent à votre entourage, vous vous sentirez sans doute pousser des ailes (le plaisir!)

parce que maitriser les aspects techniques est une chose mais avoir une vision en est un autre…

Photo de groupe a travers un smartphone

La vision en photo

Une fois le gap de la technique photo franchi, quelques galères et frustrations plus loin, on arrive dans une terre beaucoup plus propice à la créativité, c’est en gros les portes du paradis. Mais vous arrivez aussi à un l’endroit plus vaste car c’est là que la photographie et la vision du photographe prend tout son sens.

Vous avez la chance et le privilège de montrer à vos proches ou sur les réseaux sociaux votre vision du mon monde ou de votre environnement.

C’est une chose fascinante parce que chacun à sa propre vision photographique et ramènera une photo différente de l’endroit ou du lieu donné. Et quand on rajoute à ça un peu de retouche photo la différence est encore plus frappante!

Avec le même matériel, au même endroit le lendemain, la lumière, l’ambiance, les gens (ou pas), on peut changer du tout au tout. Ca m’arrive régulièrement de revenir plusieurs fois parce que je n’ai pas la bonne lumière, que l’ambiance ne me va pas…

J’ai une phrase d’un célèbre photographe que je trouve parfaitement appropriée pour le coup : « une photo est un instant de vie qui ne reviendra pas ».

Je pense aussi que les deux sont intimement liés, la technique ne va pas sans le regard et vice versa.

Le regard prend son sens car il apporte des points de vue que le commun des mortels ne sauraient voir.

C’est le coté « Whaaaou! » du photographe, la partie magique. Il m’est arrivé un nombre de fois  incalculable de ramener des clichés à mes clients et d’entendre cette phrase magique : « je ne me rappelle pas de ce moment ». C’est ça à mon sens la vision, apporter à quelqu’un quelque chose qu’il n’a pas vu ou qu’il n’a pas interprété, comme nous autres photographes derrière nos objectifs l’interprétons.

Je pense que le travail de photographe a besoin d’aller bien plus loin que la technique pure, il se doit d’être créatif, il faut aussi une autre donnée très importante… l’inspiration justement….

Inspiration

D’où vient l’inspiration? comment développer son regard? comment développer son oeil de photographe?

C’est une bonne question très intéressante, philosophique même. Réponse un poil stéréotypé « ça se travaille »  mais pas en restant à la maison, en sortant faire des photos!

Le truc c’est de s’entrainer, rencontrer d’autres photographes, peut-être voyager ou organiser un WE.

L’inspiration déteste la routine c’est un fait. Des fois vous serez aussi amené à laisser votre appareil photo à la maison pour simplement observer et prendre le temps de regarder l’environnement autour de vous, cela peut être sur le trajet du travail ou dans les moments où  vous n’avez pas votre appareil photo avec vous.

Certains aussi trouveront l’inspiration en pratiquant d’autres loisirs créatifs, je pense à la peinture notamment qui est très proche de la photographie, ou au contraire d’autres feront des choses à l’opposé comme écrire. Mais c’est à chaque fois un exercice excellent pour travailler le regard!

Cela permet de retranscrire des émotions, mais dans le fond quelques sont les éléments qui font un photographe?

Son passé, son vécu, les endroits qu’il a vu, son quotidien, autant d’éléments importants. Il a aussi les émotions qui arrivent avant de faire la photo sur le moment.

C’est ce que je m’évertue de faire lors de mes reportages de mariage. Mes clients me demandent souvent si je repère les lieux et je ne le fais jamais car j’aime sentir l’atmosphère au moment T dans son simple apparat.

Pour l’inspiration vous allez forcement aussi penser à d’autres photographes connus, probablement à des clichés célèbres.

Et c’est bien normal, je vous encourage à aller dans des librairies regarder des livres photos sans forcement les acheter, même si c’est agréable de les avoir à la maison, lire des magazines mais pas que des magazines spécifiques à la photographie.

Si vous aimez le cinéma, observez comment les différents plans sont tournés, c’est assez instructif pour travailler le regard!

Allez faire un tour aussi dans une exposition photo, c’est un autre endroit où l’inspiration vous viendra j’en suis sur!

Regardez la façon dont sont composées les photos, le traitement des couleurs, l’intensité des noirs et blancs… intéressez-vous à la composition, quels sont les points forts de la photo? Les premiers plans, les arrières plans, essayez de capter les émotions qu’elle vous procure, etc… Vous y verrez des choses qui pourront avoir une influence sur votre rendu.

Essayez de ne pas trop vous soucier du matériel que le photographe utilise ou de l’objectif qu’il préfère sur tel ou tel cliché, il aurait fait probablement aussi bien avec un autre reflex. Et vous savez pourquoi?

Leur vision votre vision

Tout simplement parce que le photographe est là où il pense que la photo sera meilleure, c’est ça la vision. La technique elle vient naturellement car comme je le dis plus haut c’est comme des gammes c’est parfaitement maîtrisé.

Le photographe se concentre sur l’histoire qu’il veut raconter, sur une histoire, un moment, un ressenti, une émotion.

Il peut parfois abuser du traitement photoshop ou Lightroom mais ce ne sont que des artifices, soyons honnêtes…

Quand « la vision » est là, les photos « fonctionnent », la technique devient vite très secondaire. Et le matériel encore plus !

Il ne faut pas l’oublier mais l’art de faire de « bonnes photos » devient très spontané. Ca ne veut pas dire que vous auriez fait une mauvaise photo à la place du photographe mais ce processus se travaille.

Autre chose, ne cherchez pas à recopier, inspirez-vous mais ne copiez pas. Rappelez-vous d’une chose, la copie est souvent moins bonne que l’original…

Nous avons la chance d’avoir un outil (l’appareil photo) qui est le prolongement de notre regard. Je trouve que c’est une chance inouïe de communiquer des émotions, des sentiments ou susciter la réflexion à travers quelques pixels.

Surtout que de nos jours nous pouvons très facilement partager ce contenu à travers une page Facebook ou sur Instagram, tout ça gratuitement. Et pas des duckface on est d’accord!

Route de montagne vers le Pas de Roland , Itxassou dans le Pays Basque - Gregoire photographe

Faire de la belle photo?

Cette phrase ne veut absolument rien dire, faire de la belle photo c’est à dire? On parle de technique? On parle de traitement? On parle de composition?

C’est ultra subjectif comme raisonnement voire un poil réducteur pour ceux qui démarrent qui n’ont pas atteint le plein potentiel de leur vision sans doute bridée par la technique.

Faire de belles photos c’est comme dire à un pilote comment bien conduire, ça montre une certaine supériorité qui n’est pas judicieuse car trop subjective.

Pour moi faire de belles photos c’est plutôt faire des photos qui donnent un sens, une réflexion ou des émotions particulières.

En parlant d’émotions, on peut parler aussi des photos de mariage par exemple. Ce sont des photos qui ont du sens pour les gens ou les clients qui sont en lien avec l’événement mais elles n’en ont pas vraiment pour ceux qui sont extérieurs.

On peut juger sur la technique ou le traitement. Mais la vison du photographe apporte beaucoup plus que sa technique pure à mon sens du moins.

Et le matériel dans tout ça?

Coincé entre faire de belles photos et l’art de composer, ce billet et la photographie en général n’aurait pas vraiment de sens sans parler de matériel.

Globalement le matériel a une influence sur le rendu final mais aussi sur l’aspect technique comme les lumières basses avec une belle montée en iso ou un Af plus réactif pour faire de l’animalier par exemple.

Je considère que même avec un budget raisonnable il est tout à fait possible d’acquérir du très bon matériel à un prix très raisonnable.

SI vous vous dites il me faut le meilleur matériel au monde pour obtenir les meilleurs clichés c’est pas totalement vrai ! Je pense qu’il est préférable d’avoir un boitier dont on connait les forces et les faiblesses pour pouvoir capter des images qui vous ressemblent, mais on s’écarte du sujet principal.

Idée cadeau de noël photographe - jouet enfant Fisher Price

L’art de composer

C’est là où je veux en venir avec cet article, comprendre comment fonctionne une photo. La recherche de l’exceptionnel, parmi les maitres absolus on peut citer Henri Cartier Bresson véritable géomètre.

Je n’ai pas encore écrit d’article sur le sujet dans le blog mais ça ne saurait tarder puisqu’en photo c’est un sujet majeur. So wait and see!

Cartier Bresson utilise toutes les ruses en photo, règle des tiers, nombre d’or, symétrie etc.. Son surnom? l’oeil du siècle! ça c’est fait!

Pourtant les matériels de son époque n’étaient pas des foudres de guerre, (quand on voit les fiches techniques de nos jours…) mais son regard, sa vision n’ont pas été bridé par la technologie ou la technique.

C’est sur que les boitiers de son époque n’ont rien à voir avec le matériel que l’on voit actuellement dans le commerce à la fnac ou chez notre revendeur photo favori! La technique elle était maîtrisée à la perfection, bref là on parle d’un extra terrestre, parmi tant d’autres photographes.

Mais comment comprendre la composition d’une photo? En regardant les forces qui l’animent, la lumière d’abord, sujet majeur de la photographie, (Vous avez un article ici d’ailleurs), le sens de lecture de la photo avec les axes forts, les points de croisements (règle des tiers, nombre d’or…), les émotions et la réflexion qu’elle dégage,… ce sont des exemples non exhaustifs mais au combien importants car la photo sans bonne composition ne fonctionne pas.

En d’autres termes l’oeil du spectateur n’accroche pas, en quelques sorte, c’est à dire que c’est plat ça manque de relief d’intention, une photo nulle ? je ne sais pas mais la composition est essentielle, mais pas que…

Les textures, les couleurs…

Voilà une autre chose que vous pouvez bosser c’est les textures, j’en mets dans mes reportages de mariage car ce genre de photo apporte une tonalité à l’ensemble on parle alors de tonalité.

Elle n’ont pas vraiment de sens en dehors de la « collection » mais ça colle avec le thème.

Pour les couleurs c’est plus difficile de maitriser une tonalité au plus juste, en phase avec les éléments. Dans l’idéal il faudra prendre avant chaque scène une photo avec ce genre de calibreur (colorchecker x rite), impossible sur un mariage! Sebastien Soignant a essayé visiblement…

Pour les textures vous avez aussi par exemple la rouille de vieille voiture, les rochers de bord de mer, le bois, les murs, etc… Le bokeh a aussi un rôle intéressant à jouer dans les textures de la photo.

Ce sont autant d’éléments que vous avez à votre disposition pour composer une photo et lui apporter du punch!

Vue des falaise entre Ciboure et Hendaye dans le Pays Basque

Conclusion

Vous l’avez compris la technique est assez petite comparée à la vision, l’oeil du photographe doit s’affuter avec le temps avec toutes les petites subtilités que cela peut avoir sur une photo.

Bosser la technique est nécessaire pour avoir une bonne base de photographe mais les règles sont faites aussi pour être bousculées surtout en photo. Je pense à la règle des tiers par exemple.

On la voit partout cette règle c’est une recette qui marche bien mais pas que! Nous avons la chance de vivre dans l’ère du numérique, faire des photos et les jeter ne nous coûte presque rien. C’est une chance! Sortez shooter, shooter encore!

Alors le mot de la fin sera plutôt de dire n’ayez pas peur de faire des erreurs, n’ayez pas peur de tenter des choses! La vie est comme la photo c’est un immense Labo où beaucoup de choses sont possibles et encore plus en photo!

Voilà j’espère que ce billet vous a plu, n’hésitez pas à partager et commenter cet article. Je me ferai un plaisir de vous répondre si vous avez des questions.

A bientôt

Greg

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *