L’art de la photo en noir et blanc

Prise de vue d'un escalier en spirale dans le centre de Bordeaux - Gregoire photographe

Le noir et blanc est un sujet particulier en photographie entre recherche artistique, histoire et notions techniques… lumière en niveau de gris!

La simplicité, la force, la classe…

La photographie sans noir et blanc ou un photographe sans noir et blanc ça n’existe pas! Et je dirais même c’est une longue histoire d’amour! Les jeunes ne le savent sans doute pas mais avant la couleur, le noir et blanc était de mise!

Les photographes ont appris à photographier en noir et blanc/sépia en premier. Le Kodachrome lui date des années 1935 et 1936 pour Agfa.

En numérique certains boitiers permettent de photographier directement en noir et blanc. Certains ne font même que ça, je pense notamment au Leica M Monochrom , oui je sais ça fait cher les noirs et blancs mais bon quand on aime…

A l’époque de l’argentique les photographes avaient le choix entre des pellicules noirs et blancs ou des pellicules couleurs mais pas question de gâcher le prix des fournitures et du développement. Les photographes étaient obligés en quelques sorte de finir la « péloche ». Les temps ont bien changés vous me direz !

Dans les films noir et blanc célèbres que l’on retrouve maintenant sur les preset VSCO notamment:  Kodak Tri-X , Kodak TMAX , Ilford HP5 , Fujifilm Neopan et tant d’autre!

Ces 3 mots qui résument parfaitement une photo en noir et blanc comme l’indique ce titre est un adage bien connu des photographes. Les photos en noir et blanc gomment les différences et « simplifient » la scène photographiée, ce qui revient à l’essentiel des éléments que composent une photo. Cet impact visuel est très différent sur une photo couleur.

Le noir et blanc rend aussi plus fort l’image (avec plus d’intensité), puisque la couleur amène, je trouve, une sorte de distraction de l’oeil. L’oeil se retrouve avec beaucoup d’informations sur les photos en couleur, ce n’est pas le cas en noir et blanc, l’absence de couleur simplifie l’image mais quelle classe…

Le noir et blanc rajoute une touche de mystère et de « dark » ramenant aussi les clichés plus mystérieux, parfois même intrigants !

Tout photographe qui se respecte aime faire et créer des photos dans ces tonalités si particulières. (Niveau de gris pour les connaisseurs…). Certains photographes ne font même que des photos en noir et blanc, c’est à dire les choix artistiques ! Le noir et blanc fige le temps comme si la photo était éternelle, c’est assez bizarre à dire mais je trouve personnellement que les noirs et blancs ont un truc que la couleur n’a pas. Très constructif vous me direz mais le constat est sans appel.

La composition

En général la prise de vue commence en couleur sur nos boitiers numériques puis dans un second temps sur un logiciel de post production on décide, ou pas, de convertir l’image en niveau de gris.

Mais je pense qu’il est bon de composer et de penser l’image avant même de savoir quel type de traitement on souhaite lui appliquer. Pour imager ce concept les photographes culinaires prennent d’abord un papier et un crayon pour définir quelle est l’image qu’ils souhaitent faire! Même s’ils ne font que rarement du noir et blanc

C’est une partie plus délicate que pour une photo couleur, avec les photos noirs et blancs les lignes se retrouvent beaucoup plus marquées et ressortent du coup beaucoup plus facilement de l’image.

Vous devrez penser votre photo différemment, jouer avec les courbes, les mouvements ; cela vous obligera à être plus attentif dans la composition de votre image.

Sur les photos en noir et blanc, les rails de train marchent très bien, la bâtiments en pierre marchent très bien aussi, les ports sont naturellement contrastés. Vous pouvez utiliser aussi le cadre dans le cadre, les textures des rochers en bord de mer, … autant de sujets qui marchent très bien en noir et blanc!

C’est un challenge vraiment intéressant que de jouer avec les lignes, les ombres mais aussi sur le coté graphique avec les dégradés comme sur l’image à la une de mon article.

Prise de vue en noir et blanc dans les rues de Bordeaux au grand homme - long perspective - Gregoire photographe

Noir et blanc vs couleur

Ce combat n’a pas lieu d’être puisque que ce sont deux mondes vraiment trop différents, avec des approches bien différentes. Le message ou le signal envoyé à vos spectateurs n’aura pas les mêmes conséquences.

Est-ce que c’est une technique photographique parmi tant d’autres? Je ne pense pas! Elle a un tel impact direct vis à vis de la photo que l’on pourrait comparer le réel (nos yeux voient en couleur ndlr) et le coté obscur si je puis dire.

Par exemple les temps orageux ou les photos à fort contraste se retrouvent bien plus forts en noir et blanc. Les détails aussi des images et les premiers plans se retrouvent bien mieux mis en valeur que sur une photo couleur. Faut-il encore rappeler ce qu’est le contraste : c’est la différence de luminosité entre les parties sombres et les parties claires d’une image donnée. Cette donnée est bien plus marquée en noir et blanc.

Mais alors quand passer une photo en noir et blanc? Très bonne question! Je dirais lorsque qu’il y a des moments forts, des perpectives intéressantes. Je pense aussi à certains portaits, ou lorsque l’on insiste un peu sur les micros contrastes d’un célèbre logiciel de retouche. Lorsque vous avez un regard très marqué ou par exemple avec des taches de rousseur…. Le noir et blanc prend tout son sens!

Photo en noir et blanc des mariés dans les vignes - Gregoire Photographe
Photo de mariés dans les vignes à Sauternes - Gregoire Photographe

Qu’est-ce que le noir et blanc au fond?

Pour comprendre les effets du noir et du blanc sur une photo nous allons voir d’un point de vue plus scientifique la notion de couleur, de noir, de blanc, bref un sujet très intéressant pour qui s’intéresse à avoir des photos noir et blanc avec un impact plus intense…

Le noir

Par définition le noirs regroupent toutes les teintes les plus obscures : celles inférieures à 0,01 lux (unité de mesure d’éclairement lumineux); l‘homme ne voit pas de couleur dans ce cas-là!

Le noir a une autre faculté c’est celle d’absorber la lumière et du coup il ne reflète pas ou peu la lumière ambiante. Il est diamétralement opposé au blanc. Une expérience à faire c’est de mettre un t-shirt noir en plein soleil l’été et le lendemain mettre un t-shirt blanc, vous allez sentir une très grande différence!

Quand on parle de noir on pense aussi tragiquement à la mort ou au deuil (ambiance!). Quand on fait le lien avec la photographie et pour le coup les photos en noir et blanc, le noir joue sont rôle « d’oppresseur » en rendant l’image plus complexe et à la fois plus « sombre » dans le sens littéral.

Le blanc

A l’opposé de la couleur et du noir, le blanc est une notion de forte luminosité dans sa version la plus pure sans dominante particulière. Mais attention le blanc n’est pas une couleur! Lorsque l’on mélange toutes les couleurs primaires on obtient du blanc.

Dans la culture moderne le blanc est un symbole de pureté et symbolise le « vierge » ou l’immaculé. Le blanc est donc complètement à l’opposé du noir dans les consciences et même sur le papier. Voyons maintenant ce que donne ce mélange… détonnant!

Noir et blanc

C’est intéressant de voir que les images en noir et blanc sont faites de deux dominantes qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre! Dans la photo la partie entre les deux « extrêmes » que sont le noir et le blanc, on appelle ça le niveau de gris par rapport à la couleur. Vous n’avez que 256 nuances, du blanc le plus pur au noir le plus profond. Sur la couleur (en jpeg), vous avez sur les 3 couleurs primaire (rouge/vert/bleu pour faire simple) 256 niveaux pour chaque couleur…

Concrètement lorsque vous décidez de passer une image en noir et blanc, le logiciel décide d’un indice de luminosité pour les différentes couleurs et obtenir une image en noir et blanc!

En post production

Je ne parlerais que du logiciel que je connais le mieux, c’est à dire Lightroom. Si vous ne connaissez pas ce logiciel de retouches photo, j’ai écrit des articles visible dans le blog.

Pour avoir des noirs et blancs profonds et vraiment intenses, je sous expose toujours légèrement mes photos en post prod, je rajoute aussi pas mal de contraste, je baisse les noirs et je monte la clarté. En dosant méticuleusement ces quelques réglages on a à coup sûr des noirs et blancs vraiment superbes.

Mais la prise de vue est importante aussi, j’ai remarqué que les contrejours marchent moins bien sur le noir et blanc. Je ne dis pas qu’il ne faut pas en faire, mais l’intérêt de la lumière (les blancs) rend les noirs pour le coup plus profonds (ombre). Je serais curieux d’avoir votre avis dans les commentaires en dessous de ce billet.

Urbex Bordeaux - Entrepôt vide en l'état - Gregoire Photographe

Les clefs pour voir de beaux noirs et blancs

Il y a quelques secrets pour avoir de beaux noirs et blancs; je vous résume ça en dessous.

Utiliser les ombres

C’est la base pour avoir des contrastes et de fortes tonalités dans le viseur de votre appareil photo! Et les ombres ont un rôle central à jouer sur le rendu de vos noirs et blancs. Je dirais même que vous pouvez jouer avec pour composer votre photo!

Shooter RAW!

Tiens d’ailleurs il n’y a pas d’article sur le sujet dans le blog mais ça ne saurait tarder! Pour ceux qui ne sauraient pas encore:  les Raw enregistrent beaucoup plus d’informations que les Jpeg mais ils ne sont pas directement exploitables. Il faut les passer dans un de Derawtiseur ou logiciel de développement/retouche. Si vous ne voyez pas l’intérêt d’une telle action il y a un article pour vous expliquer l’intérêt d’un logiciel de retouche photo.

Pour faire simple le raw permet de corriger nombre des défauts d’une photo comme l’exposition ou la balance des blancs!

Sur les photo en noir et blanc l’intérêt du raw est de pouvoir aller chercher des informations dans les ombres et les hautes lumières, comprenez les noirs et.. les blancs. Vous allez aussi pouvoir jouer sur l’exposition sans risque de dégrader rapidement votre image. Une autre chose importante c’est les micros contrastes qui font bien mieux ressortir les détails de vos photos en noir et blanc en Raw qu’en Jpeg. Vous allez donc avoir une plus grande latitude de travail en Raw qu’en Jpeg.

Utiliser le mauvais temps

La pluie, les tempêtes, les orages sont autant d’éléments intéressants qui peuvent jouer sur le rendu final de vos images. Sur les noirs et blancs c’est du contraste supplémentaire, je pense à des photos de Vivian Maier où elle utilise aussi le reflet des flaques d’eau en photo de rue et joue aussi sur les symétries.

Personnellement je ne suis pas un grand fan des ciels parfaitement bleus et clairs, l’image est à mon gout trop « plate ». Utiliser les temps nuageux amène des éléments de composition non négligeable.

Utiliser un premier plan fort

Oui je l’ai volontairement mis à part de la composition mais utiliser un premier plan fort, par exemple en photo de paysage en noir et blanc, rend la photo encore plus percutante pour vos spectateurs. La photo d’exemple parle pour elle-même!

Tout comme avoir un arrière plan fort pour amener encore plus de sens de lecture à vos images.

Soigner la composition

Utilisez les lignes de force et les perspectives, utilisez la règle des tiers, les nombres d’or, etc… pour donner plus d’impact à vos images, et choisissez des sujets à forte texture et graphiques notamment en architecture. Vous obtiendrez une belle palette de gris c’est tout ce que l’on recherche quand on souhaite faire de magnifiques noirs et blancs. Pensez aussi au sens de lecture de vos images.

Un autre truc qui fonctionne très bien c’est de remplir le cadre! Utilisez tout l’espace que vous avez dans le viseur pour obtenir des images pertinentes et fortes.

Portrait noir et blanc

Je vous ai mis la photo d’Alex, vous voyez par vous même que le noir et blanc fait ressortir les rides du front et donne une force incroyable à ce portrait.

Il n’y a pas de technique pour faire de beaux portraits en noir et blanc. Donc n’hésitez pas non plus à vous rapprocher de vos sujets. Vous pouvez pour cela utiliser des focales comme le 85mm qui ne gêne pas vos modèles que vous essayerez de photographier.

Photo d'un homme jeune en studio sur fond noir avec chemise blanche - fort contraste en noir et blanc - Gregoire photographe

Paysages

Les paysages fonctionnent aussi très bien en noir et blanc, cela donne des effets suréalistes.

Evidemment vous perdrez les belles couleurs de l’automne ou le magnifique orange du coucher de soleil mais c’est un parti-pris assez audacieux!

Si vous rajoutez à ça du mauvais temps, des nuages ou même mieux de la brume à vos compositions vous obtiendrez à coup sur des noirs et blancs « intenses » et très contrastés.

Si vous suivez ce blog j’ai aussi écrit un article sur les golden hours où j’explique qu’en se levant tôt et en restant le soir une heure avant le coucher du soleil vous obtiendrez aussi des noirs et blancs magnifiques !

image de paysages de montagne vue sur la vallée d'Ossau proche du Portalet

Les grands maitres du noir et blanc

Ils sont très nombreux pour tous les cités ici mais en voici quelques uns dans leurs spécialités respectives…

j’aurais pu cité aussi Henri Cartier Bresson, Doisneau , Helmut Newton

Adam Hansel

Dans les photographes célèbres pour leurs images en noir et blanc je citerais en premier Ansel Adam pour ses paysages de l’ouest américain (Yosemite notamment) qui sont absolument splendides. Je vous conseille notamment ce livre ici qui est une véritable pépite. Hansel travaillait (paix à son âme) uniquement à la chambre photographique.

Sebastião Salgado

Un autre photographe spécialiste des noirs et blancs c’est Sebastiao Salgado, ce brésilien au crâne rasé ne fait que ça! Je vous conseille ce livre Genesis qui est un must have pour moi!

Lui utilise beaucoup les pellicules Tri-X et Kodak TMAX qui ont un grain si particulier sur les clichés de Salgado.

Lee Jeffries

Lee Jeffries est un anglais d’abord photographe de sport avant de devenir portraitiste de renommée mondiale à travers les collections Yellowkorner.

Dans le domaine des portraits en noir et blanc, Lee Jeffries est une pointure dans ce style. Il ne crée que des portraits serrés, souvent au format carré, de SDF ou de sans abris avec notamment ce livre qui est aussi un must have.

Jeffries utilise un Nikon D810 pour la définition et des objectifs grand angle comme le 24mm 1,4 Nikon pour être très prés de son sujet. Son processus se termine sur Photoshop évidemment.

Laurent Baheux

Laurent est un photographe animalier Français, lui aussi spécialisé dans le noir et blanc, grand amateur de l’Afrique et son environnement si particulier. Il partage volontiers ses clichés d’animaux sauvages au profit d’associations ou de fondations. Je vous conseille ce livre la .

Laurent utilise du matériel Nikon comme le 600 f4 ou le Nikon 300 mm et des Nikon D4 .

Conclusion

Mon article est beaucoup trop long! Sérieusement le noir et blanc est pour moi aussi une passion, je pense que vous savez pas mal de chose sur le sujet maintenant! Je vais faire cette conclusion courte et brève. L’expérience et surtout votre expérience de photographe fera, j’en suis sûr, le reste pour obtenir de vrais beaux noirs et blancs !

Voilà j’espère que ce billet vous a plu, n’hésitez pas à partager et commenter cet article. Je me ferai un plaisir de vous répondre si vous avez des questions.

A bientôt

Greg

1 réponse
  1. clara
    clara says:

    magnifique article qui ne m’a absolument pas paru long tant il est intéressant ! Merci aussi pour les références de livres…(seul celui de Laurent Baheux n’est pas cliquable.)
    cordialement

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *